Monthly Archives: May 2007

Elena’s struggle – Le combat d’Elena

Two weeks ago, I was in Cincinnati covering a story when I read moving article in the Cincinnati Enquirer. It is the story of Elena, a 6-year-old girl. She has been diagnosed with an inoperable brain cancer. When doctors found the tumor in November, they gave Elena four months to live. Today, Elena is still fighting the disease. What struck me that day in Cincinatti was the big yellow heart on the front page of the Enquirer. Elena had drawn it. Her parents have set up a website with pictures and a journal of Elena’s daily struggle. “She is a hero, and she is my daughter”, her dad Keith wrote in the Enquirer.  “Her dream was to one day be an artist and a teacher with her pictures in the art museum. Today is her day”.

Il y a deux semaines, j’étais en reportage à Cincinnati (Ohio). Un matin, j’ai été frappé par la “Une” du Cincinnati Enquirer, le quotidien local. C’était l’histoire d’Elena, une petite fille de 6 ans qui se bat contre une tumeur inopérable au cerveau. En novembre 2006, lorsque les docteurs ont découvert la maladie, ils ont donné quatre mois à vivre à Elena. Elle est aujourd’hui toujours là. A Cincinnati, mon regard avait été attiré par le grand coeur jaune  qu’Elena avait dessiné et que l’Enquirer avait reproduit. Ses parents ont créé un site Internet sur lequel ils tiennent un journal de la bataille quotidienne de leur fille. “Elle est mon héroïne et ma fille”, avait écrit Keith, le père d’Elena dans l’Enquirer. “Son rêve était de devenir une artiste et une maîtresse de dessin qui exposerait ses tableaux dans un musée. Aujourd’hui, c’est son grand jour”.

Advertisements

Leave a comment

Filed under US news

Killing time in Iraq – Tuer le temps en Irak

Colby Buzzell, a former US soldier in Iraq, won the Lulu Blooker Prize 2007 yesterday for his book: “My war: killing time in Iraq” based on a blog he wrote while serving in Iraq. Colby Buzzell kept his online diary from the frontlines in 2004 until the US Army shut it down. He was fired from the army in 2005. His book came out in 2006. Colby Buzzell is unemployed and describes  himself as a “writer by accident”.

I would like to take the chance to tell you about other incredible veterans I met in the last few years. Among them is BJ, a young veteran from Iowa who lost both legs in Iraq. You can read the story about our first encounter here. I am currently translating my second story about him. Soplease check back in a couple of weeks on www.tpinews.com.

Colin Buzzell, un ancien soldat américain en Irak, a remporté aujourd’hui le Prix Lulu Blooker 2007 pour son livre “Tuer le temps en Irak” tiré du blog qu’il tenait lorsqu’il était déployé du côté de Bagdad. Buzzell tenait son journal électronique depuis le front en 2004 jusqu’au moment où l’armée a décidé de le faire fermer. Il a été renvoyé à cause de son blog  en 2005. Cet homme qui se décrit comme “auteur par accident” est aujourd’hui sans emploi.

J’aimerais profiter de l’occasion pour attirer l’attention sur d’autres vétérans incroyables. parmi eux, BJ, un soldat de l’Iowa qui a perdu ses deux jambes en Irak. Vous pouvez lire l’article sur notre première rencontre en 2004 ici. BJ s’occupe aujourd’hui d’autres vétérans blessés en Irak.

Leave a comment

Filed under Iraq war, US news

Working for Jesus – Travailleur pour Jésus

resize-assistant-1.jpg

I met Nathan yesterday in Coney Island. He was about to start carrying his cross and wander through the early crowd on the boarwalk in Coney Island. As I started taking pictures of him, he kept asking me: “Did you get the cross, son?”.

Nathan belongs to the Times Square Church in Manhattan. “But I am working on my own for Jesus”.  Like many Americans I have met in the past five years while reporting for Swiss daily papers, Nathan has devoted his life to his faith. And his mission takes place here,  in an old theme park on the beach. “God bless you, son”. Nathan fixed his cross, put him on his shoulder and left. I looked at him for a while and went the other way.

J’ai rencontré  Nathan hier à Coney Island. Il se préparait à porter sa petite croix de bois à travers la foule des promeneurs matinaux sur le bord de mer à Coney Island à Brooklyn. J’ai commencé à prendre des photos de lui.  “Est-ce que tu as pris la croix, mon fils?”, m’a-t-il demandé à plusieurs reprises.

Nathan fait partie de l’Eglise de Times Square en plein coeur de Manhattan. “Mais je travaille seul pour Jésus”, m’a-t-il expliqué. Comme tant d’Américains rencontrés ces cinq dernières sur les routes de mes reportages pour des quotidiens suisses, Nathan a décidé de dévouer sa vie à Dieu. Et sa mission se déroule ici, dans un vieux parc d’attractions sur la plage. “Que Dieu te bénisse, mon fils”. Nathan a mis sa croix sur son épaule et a plongé dans la foule insouciante des promeneurs du samedi. Je l’ai brièvement regardé s’éloigner et suis parti dans l’autre direction.

Leave a comment

Filed under New York, religion, US news

Ola Idaho

In April, Idaho governor Butch Otter, a Republican, and five State officials went on a trade mission to Cuba. Like the Nebraska governor before him, Otter is looking for ways to expand trade to Cuba. More and more republican elected officials are joining a campaign for lifting enonomic restrictions to the communist island. But as Jonathan Benjamin Alvarado, an associate professor of political science at the University of Nebraska, told me in an interview for Canadian magazine L’Actualité: “That will not happen as long as George Bush is president”. No matter what you feel about the Castro regime, this embargo from another era, will force elected officials  to look for ways to circumvent it.

Check here the latest story from the.point.is. about the US and Cuba.

En avril dernier, Butch Otter, gouverneur républicain de l’Idaho, s’est rendu à Cuba pour une mission commerciale. Comme son collègue du Nebraska avant lui, Otter cherche un moyen d’accroître les  exportations des entreprises de son Etat vers Cuba. De plus en plus de républicains s’investissent en faveur d’une levée des sanctions économiques imposées à Cuba par Washington et héritées d’une autre époque. Mais comme Jonathan Benjamain Alvarado, un professeur associé de sciences politiques à l’Université du Nebraska, me l’a affirmé au cours d’une interview pour le magazine canadien L’Actualité: “Il n’y aura pas de levées des sanctions économiques tant que George Bush sera président”.  Cette inflexibilité de la Maison Blanche continuera à inciter les élus locaux à trouver un moyen de contourner cet embargo imposée en 1962.

Lisez ici le dernier article de the.point.is. sur les relations américano-cubaines.

Leave a comment

Filed under Cuba, US news

43,1%: do you know what this percentage means in Amarillo? – 43,1%: Savez-vous ce que ce pourcentage représente à Amarillo?

According to the US Census in 2000, 43,1% of Black children in Amarillo live in poverty. Compare that figure with the 11,4% of White kids who live in the same conditions. As one of the seniors of Caprock High School told me, as I was doing a story for Swiss Public radio, “Caprock is the school of ghetto”. The girl added that a lot of kids there struggled with problems at home.

I went to Amarillo because I wanted to do a story a on girls wrestling in high school simply because Europeans do not have that. There are about 5000 girls wrestling in high school in the US compared to roughly 250,000 teenage boys. I did not expect to meet Maci. I did not know Scott Tankersley – her coach – was helping struggling kids. Maci is a wrestler. She got in trouble for beating up a girl who had insulted her, but she is now about to graduate.

You can listen to her moving story here.

Selon le recensement américain de 2000, le 43,1% des jeunes Noirs d’Amarillo vit sous le seuil de pauvreté. Pour la comparaison, 11,4% des jeunes Blancs vit dans des conditions similaires. Une des élèves de la Caprock High School dans laquelle je me suis rendu en mars pour ma série de reportages sur le Texas pour la Radio Suisse Romande, m’a décrit son établissement comme une “école du ghetto”. Cette jeune fille qui était attendue le jour de notre rencontre en prison, m’a expliqué que beaucoup de jeunes viennent de Caprock viennent de milieux défavorisés.

J’étais à Amarillo car c’est probablement la capitale de la lutte féminine dans les écoles aux Etats-Unis. A l’heure actuelle, 5000 filles en virons pratiquent ce sport dans les High Schools américaines mais ce nombre a quintuplé en 10 ans. Je ne m’attendais en revanche pas à rencontrer Maci, une jeune lutteuse qui a eu des problèmes légaux pour avoir frappé une fille qui l’insultait. Maci est sur le point de vaincre ses problèmes grâce à la lutte et à son coach, un homme incroyable, qui s’est donné une mission: aider les enfants en difficulté de sa ville en leur faisant faire de la lutte.

Retrouvez leur histoire ici.

Leave a comment

Filed under Texas, US news

Spirit of Molly – L’esprit de Molly

molly2sm.jpg

It was an afternoon in March. Kaye Northcott, Molly Ivins’ old friend, and I were standing in the garden of the house where Molly Ivins had passed away a few weeks earlier. We were looking at her office where she had written so many articles and books to try to change Texas and America. A large dictionary was still opened as if it was waiting for Molly to come back. In that garden, Kaye told me she wished she could keep the house because once the house would be gone it would be “much harder to remember her”. The house has now been sold. But Molly’s dogs has given birth to seven puppies. Life goes on. Look at the picture provided by Kaye. Go and get a book written by Molly Ivins. Or listen to what Kaye Northcott has to say about the two women’s fight for a better America. And enjoy that precious moment.

The full story is available at www.tpinews.com.

C’était un après-midi de mars. Kaye Nortcott, une vieille amie de Molly Ivins, et moi étions dans le jardin de la maison où Molly Ivins était décédée quelques semaines plus tôt. Nous regardions par la fenêtre à l’intérieur du bureau où cette journaliste et écrivain avait écrit tant de lettres et d’articles pour tenter de faire avancer le Texas et l’Amérique. Un grand dictionnaire était ouvert et semblait attendre le retour de Molly. Dans ce jardin, Kaye me confiait son espoir de pouvoir garder la maison de son amie parce que sans cette maison aux grandes baies vitrées, il serait beaucoup plus pénible pour elle de se souvenir de Molly. La dernière demeure de la plus grande critique de George Bush a été vendue. Mais la chienne de Molly vient de mettre bas sept chiots. Preuve que la vie continue. Regardez cette photo de Molly. Procurez-vous l’un de ses livres. Ou écoutez ce que Kaye Northcott vous révèle sur leur combat de femmes pour une Amérique plus juste. C’est un moment précieux. Savourez-le.

L’histoire complète est disponible sur www.tpinews.com

1 Comment

Filed under journalism, Molly Ivins, radio, Texas, US news

Meet Joe Driver, Texan and Republican – Il s’appelle Joe Driver. Il est Texan et républicain.

joedriver3.jpg

He is number one. Joe Driver, the Texas State Representative I met last March for my series of stories for Swiss Public Radio, has the first license to carry a concealed handgun in his State. On December 31 2006, 258 162 Texans had such a license according to statistics from the Texas Department of Public Saftey. Joe Driver sponsored this year the “castle doctrine law”, a law that basically allows you to defend yourself and shoot first if somebody tries breaking into your home, car or place of work. It was recently signed by Texas Governor Rick Perry.

Referring to the Virginia Tech massacre, Joe Driver said in a story published on May 2 in the Austin Statesman that students and faculty members should have the right to protect themselves and bear arms on campuses. On April 16, 32 people were killed by a student. According to the Statesman, Driver suggested that some of the bloodshed at Virginia Tech might have been prevented if a student or professor had had a gun: “Anybody who has a concealed handgun license should be allowed to carry their guns to as many places as possible”, he said.

Having covered the Virginia Tech shooting for Tribune de Genève and 24heures and coming from a European culture, I disagree. But the day I spent with Mr Driver in Austin was very interesting. He has something to say. And even if you disagree, it is definitely worth listening to.

Il est le numéro un. Joe Driver, le Représentant républicain que j’ai rencontré en mars dernier à Austin dans le cadre de ma série de reportages sur le Texas pour la Radio Suisse Romande, possède le premier permis de l’Etat l’autorisant à porter une arme cachée. Au 31 décembre 2006, 268 162 Texans avaient ce même permis selon des statistiques gouvernementales. Joe Driver a fait cette année la promotion de la loi dite de la “doctrine du château” qui permet aux citoyens texans de tirer en premier sur des assaillants s’ils craignent pour leur vie ou la vie de proches. La loi a été signée fin mars par le gouverneur Rick Perry.

Interrogé sur la question du massacre de Virginia Tech, Joe Driver a déclaré le 2 mai dernier au quotidien Austin Statesman que les étudiants et professeurs devraient avoir le droit de porter une arme sur les campus universitaires. Pour rappel, 32 personnes ont été abattues par un étudiant le 16 avril dernier à Virginia Tech. Driver a prétendu que le bain de sang aurait pu être évité si les étudiants avaient eu une arme sur eux.

J’ai couvert cette tuerie et ne suis pas d’accord avec Joe Driver. Cette différence d’opinion résulte aussi de deux cultures très différentes: la texane et l’européenne. Ma journée en compagnie de Joe Driver fut cependant très intéressante. Joe Driver a quelque chose à dire. Et même si vous ne partagez pas son avis, il vaut vraiment la peine d’être écouté.

Leave a comment

Filed under radio, Texas, US news