Monthly Archives: June 2007

Greg Wright facing execution – Greg Wright: bientôt exécuté?

A lot of you have listened to Death Row Radio, my story for Swiss Public Radio about a radio broadcasting on death row in Texas. You have heard my interview with Connie Wright, a woman whose husband Greg is sitting on death row. Greg Wright asked the US Supreme Court to review his case. His petition was denied. It means that this man, who was convicted for a murder he claims he did not commit, will certainly will get a date soon to be executed in Texas. If you want to read more about his case, check his website.

As a man awaits his execution date, another one is about to spend the most exciting day of his young career and will soon know where in the NBA he is going to play next year. Today I met Joakim Noah, the son of tennis legend Yannick Noah. After two college championships with the Florida Gators, Noah is taking part in the NBA draft tomorrow. He will sign his firs contract as a professional, earn millions and . live his American dream. The fascinating thing about the US, is that the nightmare is never far from the dream and you can feel it.

Beaucoup d’entre vous ont écouté “La radio des condamnés à mort”, mon reportage pour la Radio Romande. Il s’agit de cette sation FM qui émet dans les couloirs de la mort au Texas. Vous avez pu entendre mon interview avec Connie Wright, l’épouse de Greg Wright, un condamné à mort. Les avocats de ce dernier ont récemment demandé à la Cour Suprême des Etas-Unis de rouvrir le cas. Cette dernière vient de refuser, estimant que toutes les procédures judiciaires ont été respectées. Cela veut dire que Greg Wright, un homme condamné à mort pour un meurtre qu’il affirme n’avoir pas commis, va bientôt recevoir sa date d’exécution au Texas. Si son cas vous intéresse, vous pouvez voir son site Internet.

Pendant qu’un homme attend son exécution, un autre s’apprête à vivre jeudi le jour le plus beau de sa jeune carrière. Cet homme va savoir dans quel club de NBA il va évoluer l’année prochaine. J’ai rencontré aujourd’hui Joakim Noah, le fils de la légende du tennis Yannick Noah. Après avoir remporté deux titres universitaires avec les Florida Gators, Joakim Noah va participer demain soir au Draft de la NBA. Il va signer son premier contrat de joueur de basket pro, gagner des millions de dollars et vivre son rêve américain. Ce que je trouve fascinant aux Etats-Unis, c’est que le cauchemar n’est jamais très loin du rêve. Et ça se sent ici.

Advertisements

Leave a comment

Filed under death row, prisons, radio, sport, Texas

Kelly Clarkson’s full interview – Interview intégrale de Kelly Clarkson

kellyjcsm1.jpg

My full iunterview with Kelly Clarkson is now available on the.point.is., my news agency’s website. The young Texas singer has a lot to say about the music industry.

Mon interview intégrale avec Kelly Clarkson est disponible sur the.point.is., le site de mon agence de presse. La jeune chanteuse texane a beaucoup de chose à dire sur l’industrie du disque.

Leave a comment

Filed under showbiz

The Bush administration and Global Warming – L’administration Bush et le réchauffement climatique

I sepnt two interesting days covering the ACORE conference on renewable energy in New York City for my story on the Bush administration and global warming. It is basically big players from the private sector meeting for workshops to try promote renewable energy as a way to run a business. I briefly met there Samuel Bodman, the US Energy Secretary. He held yesterday the keynote speech . He said “My time in business and my time in government (…) have convinced me it is right for private markets to take the lead in developing new technologies like renewable energy, while the government should focus more exclusively on what it can and should do to enable private capital to perform in the public interest”. Today, I asked his deputy Alexander Karsner to elaborate. Karsner, an affable man, vigorously defended the notion that the private sector can drive the development of renewable energies and told me that no nation can face the climate challeng by mainly relying on public funds and incentives. This reliance on the market is one of the grievances US environmentalists have with the Bush administration. He also defended George Bush’s decision not to set mandatory goals for the greduction of greenhouse gas emission by saying the US can do without them. He also said that George Bush said that humans were contributed to global warming in 2001. I do not doubt Alexander Karsner’s commitment to the environment. I do agree that the private sector has a central role to play in the fight against global warming. But I do doubt Karsner’s last claim. In 2000, the then Texas Governor said he doubted the reality of global warming. George Bush clearly mentioned the human impact on climate change for the first time in July 2005. Angered by the Bush adminsitration’s inaction to fight against global warming, many individual States like California have passed far more ambitious bills.

J’ai passé deux jours intéressants à couvrir la Forum ACORE sur les énergies renouvelables à New York pour mon papier sur la politique environementale du gouvernement Bush. Cette conférence réunit les poids lourds du secteur privé dans le but de promouvoir le business vert. J’ai brièvement rencontré hier Samuel Bodman, Secrétaire américain à l’Energie. Dans son discours, Bodman a notamment déclaré que “les marchés privés doivent prendre l’initiative de développer de nouvelles technologies comme les énergies renouvelables, pendant que le gouvernement se concentre sur ce qu’il peut et doit faire pour aider les capitaux privés à oeuvrer pour l’intérêt de tous”. Aujourd’hui, j’ai demandé à Alexander Karsner, l’adjoint de Samuel Bodman, de développer cette idée. Karsner, un homme affable, a vigoureusement défendu la notion que les secteurs privés pouvaient assurer le gros du développement des énergies renouvelables avec l’appui de la Maison Blanche et a affirmé qu’aucun Etat ne pouvait faire face aux changements climatiques en privilégiant une approche publique du problème. Cette décision du gouvernement Bush de mettre les mécanismes du marché au coeur de sa politique environnementale, lui a valu les critiques des défenseurs de l’environnement aux Etats-Unis.

Alexander Karsner a aussi défendu la décision de George Bush de ne pas fixer des buts obligatoires pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre en affirmant que les Etats-Unis s’en sortaient très bien sans eux. Il a aussi affirmé que George Bush a parlé en 2001 de l’impact de l’homme sur le réchauffement climatique. Je ne doute pas de l’engagement de Karsner pour la cause verte. Je suis d’accord avec lui que les milieux économiques ont un rôle important à jouer dans le développement des énergies renouvelables même si je pense que l’Etat – et non pas les privés – doit être le moteur du développement de telles énergies. Je doute en revanche de son affirmation sur George Bush. En 2000, ce dernier doutait tout court de la réalité du réchauffement climatique. La première fois qu’il a clairement mentionné le rôle de l’homme, était en juillet 2005. Exaspérés par l’absence de politique environnmentale du gouvernement Bush, plusieurs Etats individuels dont la Californie ont pris des initiatiatives plus ambitieuses que la Maison Blanche.

Leave a comment

Filed under US news

Godtube!

That shouldn’t have surprised me. I have been covering the issue of religion in America for a while now. Early May I was at the Creationnist Museum in Petersburg (Kentucky) to cover the upcoming opening of the museum for L’Actualité. I know that deeply religious Americans are going to invest a lot of money and time to spread their message. But when I heard about Godtube, the Christian version of Youtube, it still surprised me. I do not know why. I guess it probably has something to do with being surrounded by pilgrims. You do not feel the weight of religion in New York. But go to a Dallas suburb for instance and you will see. On Godtube, you will be able to watch loads of video about Christ and religion. These kinds of initiatives also remind you why faith plays such an important in US politics. This week end Senator Sam Brownback, a conservative Republican hopeful for the 2008 presidential elections, criticized Mitt Romney, another Republican running for president, because Romney is a Mormon. He since apologized for his comments but you can’t help wondering if these candidates shouldn’t discuss their visions for running the US instead of talking about each other’s faith.

Cela n’aurait pas dû me surprendre. Je couvre depuis longtemps la question de la religion dans la vie politique américaine. Début mai, j’étais à Petersburg dans le Kentucky pour faire un reportage pour l’Actualité sur le Musée du Créationnisme. Je sais que les chrétiens fondamentalistes sont prêts à tout pour diffuser leur message aux Etats-Unis et croyais avoir tout vu. Je me trompais. Quand j’ai découvert l’existence de Godtube, la “version chrétienne” de Youtube, j’ai été surpris. Je ne sais toujours pas pourquoi. Peut-être est-ce parce que l’on ne sent pas le poids de la religion à New York. Mais allez dans la banlieue de Dallas et vous comprendrez ce que je veux dire. Il y a des églises aux petits clochers blancs à tous les coins de rue. Sur Godtube, il y a de nombreuses vidéos à la gloire de Dieu. Ce genre d’initiatives me rappelle également pourquoi la foi joue un tel rôle dans la vie politique américaine. Ce week-end, le sénateur conservateur Sam Brownback, l’un des républicains qui briguent la nomination du parti pour la présidentielle de 2008, a critiqué son adversaire Mitt Romney parce que celui-ci est mormon. Brownback s’est depuis excusé. Mais je ne peux m’empêcher de me demander si les candidats à la présidentielle n’ont rien de mieux à faire qu’à attaquer leurs croyances respectives. Cela ne témoigne sûrement pas de la santé du débat d’idées aux Etats-Unis, à un peu plus d’un an des présidentielles.

Leave a comment

Filed under religion, US news

The Angola coffins – Les cercueils d’Angola

prisonext01-1.jpg

Angola is back in the news thanks to Richard Liggett, one of its prisoners. Shortly before dying, the convicted murderer was asked to build caskets for Billy and Ruth Graham, the famous U.S. evangelical leader and his wife. One of the two coffins was used this week end as Ruth Graham was buried today in Charlotte, North Carolina. Liggett, a lifer died in March after spending 31 years behind bars at Angola.

I know the Louisiana State Penitentiary pretty well as it was the topic of Razor Wire Rodeo, the documentary I co-authored with Nicolas Pallay last year. Most of the 5108 inmates there have been convicted to life in prison and will never leave Angola alive. The penitentiary even has a cemetery for those who have no families left “on the streets”. I attended a funeral there. A few prisoners carried the coffin made at Angola, prayed briefly and buried him. Imagine dreaming of freedom all your life and having to be buried in the penitentiary in a coffin made by fellow prisoners. By the way, the cemetery is next to the new golf course Burl Cain, the powerful Angola warden, created a couple of years ago.

The frustrating thing about Angola is the talent you have there. You have guys painting, building cabinets and repairing cars. I am still in touch with Jerry Brown, the inmate we focused on in our documentary. Jerry is an incredible rapper, writer and boxer. Jerry killed a man when he was 18 and he will probably never get out of Angola. I recently sent him a letter to ask him if I could publish parts of his letters on this blog. He has not replied yet. But if he agrees, I will. The idea is to show you what is going on in the mind of man sentenced to “death by incarceration”.

On reparle actuellement aux Etats-Unis du pénitencier d’Angola grâce à un homme, Richard Liggett, l’un de ses détenus. Peu avant de mourir, l’homme condamné à la prison à perpétuité pour meurtre, a reçu un mandat particulier. On lui demandé de de constrtuire des cercueils pour Billy Graham, l’un des évangéliques les plus connus aux Etats-Unis, et pour sa femme Ruth. L’un de ces cercueils a été utilisé ce week-end lors de l’enterrement de Ruth Graham à Charlotte, en Caroline du Nord. Ligget, lui, est mort en mars dernier d’un cancer après avoir passé 31 ans derrière les barreaux.

Je connais bien le pénitencier d’Angola en Louisiane car c’était le sujet du Rodéo des Condamnés, dont je suis le co-auteur avec Nicolas Pallay. La plupart des 5108 détenus d’Angola ont été condamnés à la prison à perpétuité et ne quitteront jamais cette prison lovée dans un bras du Mississipi. Les hommes qui n’ont plus de famille à l’extérieur, sont même enterrés dans le cimetière du pénitencier. J’ai assisté à l’une de ces cérémonies. Ce fut bref. Quelques prisonniers volontaires ont porté le défunt vers sa dernière demeure. Ils ont prié pour lui et l’ont mis en terre. Ces détenus “croque-morts” savent qu’un jour ce sera leur tour et qu’ils risquent de se retrouver dans l’anonyme cimetière, à deux pas du terrain de golfe que Burl Cain, le puissant directeur d’Angola, a fait ouvrir récemment.

La chose la plus frustrante à Angola est le talent de beaucoup détenus. Il y a des peintres, des artisans, des mécaniciens. Je suis toujours en contact avec Jerry Brown, le priosnnier sur lequel nous nous sommes concentrés dans le documentaire. Jerry est un rappeur, un auteur et un boxeur très talentueux. Il a tué un homme à l’âge de 18 ans et va probablement terminer sa vie à Angola. Je lui ai récemment demandé si je pouvais publier des extraits de ses lettres sur ce blog. Je n’ai pas encore sa réponse mais s’il accepte, je le ferai car ses écrits permettent de voir ce qui se passe dans la tête d’un homme qui a été “condamné à mort par incarcération”. Une démarche que je conçois comme journalistique et non pas militante.

3 Comments

Filed under Angola, prisons, religion, US news

The “gay bomb” and the rebirth of an information – La “bombe gay” et la renaissance d’une info

You probably have heard about the “gay bomb” the Pentagon sought to create in 1994. I wrote a story about it today for 24heures and Tribune de Genève. When I first heard about it, it made me laugh. The whole idea seemed so absurd. After interviewing Edward Hammond, the man who found out about the “gay bomb”, I suddenly got cold feet. This story was not news. Mr Hammond had found out about it in December 2004 and it had already been reported then. At the time, I was already US Correspondent for 24heures and Tribune de Genève but did not remember the story. What mad the difference this time? How did the “gay bomb” get a “second life” in the news cycle? It started with a local television from Berkeley airing a segment about it. The story was then picked up by bloggers and then by major news agencies. And suddenly that information looked new again. It kind of makes me realize the importance of blogs. It is all about visibility. Once a post gets picked up, it can make its way into major news stories in no time. Citizens have a voice. But sometimes it is so loud that it can distort the news cycle. As a reporter, I am vulnerable to that. But despite its age, the “gay bomb” remains a good story.

Vous avez probablement entendu parler de la bombe “gay”. J’ai écrit un papier pour demain dans la Tribune de Genève et 24heures. Quand j’ai eu vent de cette histoire, j’ai bien ri. L’idée paraissait si absurde. Après avoir interviewé Edward Hammond, l’homme qui a découvert l’existence de la “bombe gay”, j’ai eu des sueurs froides. Je me suis rendu compte que l’info n’était pas nouvelle. En effet, Edward Hammond avait obtenu les documents décembre 2004 et l’affaire a déjà été mentionnée à ce moment-là. A cette époque, j’étais déjà correspondant aux Etats-Unis pour 24heures et la Tribune de Genève mais je n’avais jamais entendu parler de cette “bombe gay”. Comment cette information a-t-elle pu avoir une deuxième vie dans le cycle médiatique? La réponse est dans les blogs. Un journaliste d’une télé locale de Berkeley a décidé de faire un sujet sur la “bombe gay”. L’info a été reprise par les blogs et en quelques heures, elle a atteint les grandes agences de presse. Les citoyens ont une voix mais elle parfois si forte que cela peut bouleverser le cycle d’informations. En tant que journaliste, je suis vulnérable face à ce genre de distorsions. Il n’empêche: l’histoire de la “bombe gay” reste une bonne info malgré son âge.

Leave a comment

Filed under US news

The $10-million speeches – Les discours à 10 millions de dollars

Imagine if everything you are saying was worth thousands of dollars. How sweet would that be? Bill Clinton made $ 10 million dollars with his speeches last year. The former president made $450,000 for a single speech in London last September. I wonder what George Bush’s market value will be when he leaves the White House.

Imaginez si tout ce que vous disiez valait des milliers de dollars. Ne serait-ce pas beau? Bill Clinton a gagné 10 millions de dollars en discours l’année dernière. Pour un seul discours prononcé à Londers en septembre 2006, l’ancien président a même empoché 450 000 dollars. Je me demande quelle sera la valeur marchande de George Bush quand il quittera la Maison Blanche.

Leave a comment

Filed under US news