The Angola coffins – Les cercueils d’Angola

prisonext01-1.jpg

Angola is back in the news thanks to Richard Liggett, one of its prisoners. Shortly before dying, the convicted murderer was asked to build caskets for Billy and Ruth Graham, the famous U.S. evangelical leader and his wife. One of the two coffins was used this week end as Ruth Graham was buried today in Charlotte, North Carolina. Liggett, a lifer died in March after spending 31 years behind bars at Angola.

I know the Louisiana State Penitentiary pretty well as it was the topic of Razor Wire Rodeo, the documentary I co-authored with Nicolas Pallay last year. Most of the 5108 inmates there have been convicted to life in prison and will never leave Angola alive. The penitentiary even has a cemetery for those who have no families left “on the streets”. I attended a funeral there. A few prisoners carried the coffin made at Angola, prayed briefly and buried him. Imagine dreaming of freedom all your life and having to be buried in the penitentiary in a coffin made by fellow prisoners. By the way, the cemetery is next to the new golf course Burl Cain, the powerful Angola warden, created a couple of years ago.

The frustrating thing about Angola is the talent you have there. You have guys painting, building cabinets and repairing cars. I am still in touch with Jerry Brown, the inmate we focused on in our documentary. Jerry is an incredible rapper, writer and boxer. Jerry killed a man when he was 18 and he will probably never get out of Angola. I recently sent him a letter to ask him if I could publish parts of his letters on this blog. He has not replied yet. But if he agrees, I will. The idea is to show you what is going on in the mind of man sentenced to “death by incarceration”.

On reparle actuellement aux Etats-Unis du pénitencier d’Angola grâce à un homme, Richard Liggett, l’un de ses détenus. Peu avant de mourir, l’homme condamné à la prison à perpétuité pour meurtre, a reçu un mandat particulier. On lui demandé de de constrtuire des cercueils pour Billy Graham, l’un des évangéliques les plus connus aux Etats-Unis, et pour sa femme Ruth. L’un de ces cercueils a été utilisé ce week-end lors de l’enterrement de Ruth Graham à Charlotte, en Caroline du Nord. Ligget, lui, est mort en mars dernier d’un cancer après avoir passé 31 ans derrière les barreaux.

Je connais bien le pénitencier d’Angola en Louisiane car c’était le sujet du Rodéo des Condamnés, dont je suis le co-auteur avec Nicolas Pallay. La plupart des 5108 détenus d’Angola ont été condamnés à la prison à perpétuité et ne quitteront jamais cette prison lovée dans un bras du Mississipi. Les hommes qui n’ont plus de famille à l’extérieur, sont même enterrés dans le cimetière du pénitencier. J’ai assisté à l’une de ces cérémonies. Ce fut bref. Quelques prisonniers volontaires ont porté le défunt vers sa dernière demeure. Ils ont prié pour lui et l’ont mis en terre. Ces détenus “croque-morts” savent qu’un jour ce sera leur tour et qu’ils risquent de se retrouver dans l’anonyme cimetière, à deux pas du terrain de golfe que Burl Cain, le puissant directeur d’Angola, a fait ouvrir récemment.

La chose la plus frustrante à Angola est le talent de beaucoup détenus. Il y a des peintres, des artisans, des mécaniciens. Je suis toujours en contact avec Jerry Brown, le priosnnier sur lequel nous nous sommes concentrés dans le documentaire. Jerry est un rappeur, un auteur et un boxeur très talentueux. Il a tué un homme à l’âge de 18 ans et va probablement terminer sa vie à Angola. Je lui ai récemment demandé si je pouvais publier des extraits de ses lettres sur ce blog. Je n’ai pas encore sa réponse mais s’il accepte, je le ferai car ses écrits permettent de voir ce qui se passe dans la tête d’un homme qui a été “condamné à mort par incarcération”. Une démarche que je conçois comme journalistique et non pas militante.

Advertisements

3 Comments

Filed under Angola, prisons, religion, US news

3 responses to “The Angola coffins – Les cercueils d’Angola

  1. Kiki

    Je viens de voir un film diffusé sur temps présent et suis ensuite tombée sur votre témoignage apres avoir effectué quelques recherches sur ce sujet . Merci aux journalistes pour leur témoignage et courage aux nombreux prisonniers, incarcérés dans cette prison inhumaine, tenue par des bourreaux bigots et tellement bêtes.

  2. estelle delompre

    j’ai découverts le reportage sur la prison Angola et j’avoue que ça ma beaucoup touchée.Les conditions de détention et surtout le fait de se savoir bouclé à vie doit être atroce à supporter, j’ai été très émue par les larmes de la mère de Jerry D Brown car je suis moi-même mère et mon fils ainé est bientôt majeur.En la voyant , je me suis demandée comment je pourrais vivre en apprenant que mon fils va finir son existence en prison?? j’ai donc écris à Jerry,ma lettre lui est apparue telle un ovni dans son monde. Il m’a dit que c’était comme le DA VINCI CODE, je le comprends.Que vient faire cette française dans son monde si fermé? En france , il m’est arrivé et il m’arrive encore d’écrire à des détenus et j’ai envie de lui venir en aide.Je ne juge pas sans doute parceque je crois moi aussi en Dieu, il m’a envoyé un premier courrier me disant que son amour pour la vie est toujours aussi fort.La peine de mort n’existe pas en France j’ai grand mal à imaginer ces hommes dans le couloir de la mort mais je comprends leur attachement à la foi. Merci à vous de m’avoir fait découvrir ce monde à part et j’espère que Jerry acceptera mon amitié .

    Estelle DELOMPRE
    38 rue Danton
    25000 Besancon

  3. DELOMPRE estelle

    Très émue par le reportage sur Angola , j’ai retenu le nom de Jerry .D BROWN parce que son histoire m’a beaucoup touchée,Je suis mère d’un garçon qui va être bientôt majeur et je me demandais comment je réagirais face à une incarcèration à vie.J’ai donc décidé de lui écrire pour lui faire part de mon ressenti, ma lettre lui est quant même arrivée , il a eu l’impression d’avoir le DA VINCI CODE en main tant il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait , il a néanmoins répondu à mon courrier, j’ai l’intention de continuer cet échange .par l’intermédiaire d’internet j’ai appris beaucoups de choses sur lui , je ne porte aucun jugement , je souhaite simplement le soutenir , chose que j’ai déja faite et fais encore pour divers prisonniers en France.Il m’a dit rêver de venir à Paris un jour , je le lui souhaite de tout coeur.

    Melle DELOMPRE Estelle
    38 rue DANTON
    25000 Besançon
    tel 0650683900

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s