Category Archives: business

Boeing, the Dreamliner and the green plane – Boeing, le Dreamliner et l’avion vert

boeingsm1.jpg

One of my colleagues in Geneva made a good point this morning. Two days ago, we watched Live Earth, Al Gore’s mega concerts around the world. We listened to the bands and thought: what can we do for the earth. We all have our modest solutions to do our part. The next day, Boeing unveils the Dreamliner, an aircraft that is marketed as “green” and energy efficient. My colleague asked me why nobody said anything about it in the US because this plane will produce CO2 emissions. Or Is there such a thing as a “green” plane?

The Dreamliner is sold as being fuel efficient but as Dan Becker, the global warming program director reminded me in an interview for my story published in Tribune de Genève, 24heures and an on tpinews.com, “air travel is still the most polluting way to go from one place to the other”. Don’t get me wrong. I think Boeing really made great improvements with its Dreamliner but the fact that hardly anybody questioned the “green plane” is a story in itself. My colleague in Geneva was right. The point here is not to teach a lesson – none of us will stop flying – but to underscore how easy it is to market a product in the media. As Chris Miller, the global warming program director at Greenpeace, pointed out, “to call the Dreamliner a “green” plane is a bit of a stretch”. But he added that Boeing proved that energy efficiency can be good for the industry as well as for the environment. I do agree with that statement.

Un de mes collègues à Genève a soulevé une très bonne question ce matin. Il y a deux jours, nous avons été des millions à regarder à un moment ou à un autre Live Earth, les méga concerts organisés par l’ancien président Al Gore. Et nous avons réfléchi à ce que nous pouvions faire pour aider la terre. Hier, Boeing a dévoilé le 787 Dreamliner, son nouveau long-courier. L’avion est présenté comme “vert” et écologique. Mon collègue m’a demandé pourquoi personne aux Etats-Unis ne mentionnait que l’avion était gros et qu’il polluerait forcément. A moins que l’avion propre et vert existe vraiment…

Le Dreamliner est vendu comme un appareil consommant 20% de carburant de moins que d’autres jets de sa taille. Mais comme Dan Becker, responsable du programme sur le réchauffement climatique au Sierra Club, me l’a rappelé dans une interview pour mon article publié dans 24heures, la Tribune de Genève ainsi que sur tpinews.com, “les avions restent le moyen de transport qui pollue le plus”. Je ne suis pas en train de critiquer la démarche de Boeing. Bien au contraire, l’évolution dans l’industrie aéronautique est réjouissante. Mais le fait que personne ou presque n’a fait dans la nuance pour parler de cet avion “vert” est un sujet en soi. Mon collègue avait raison. Le but n’est pas de donner de leçons à qui ce soit – nous continuerons tous à prendre l’avion – mais de souligner à quel point il est facile de définir un produit dans les médias.

Chris Miller, directeur du programme sur le réchauffement climatique à Greenpeace, estime que définir le Dreamliner comme un “avion vert est un peu exagéré” mais il souligne que Boeing a prouvé que les efforts pour réduire la consommation d’énergie peuvent être aussi bons pour l’industrie que pour l’environnement. Je pense qu’il a raison.

Advertisements

Leave a comment

Filed under business, journalism, US news