Category Archives: Sonson

LA and Larry David

I am in Los Angeles trying to cover a couple of stories and I am having a frustrating day so far. One important interview was cancelled in the last minute and despite my efforts to get an another appointment, I failed. Why am I writing that? To make underline the price of a lot of news in the modern media world. I went to countries in crisis (Burundi, Rwand, Middle East, Haiti, Venezuela), I met people living in poverty and in terrible situations. They shared their stories with me. They knew they had nothing to gain from that. Except maybe to help their country in a distant future by raising awareness about what they are going through. But their lives did not change after meeting me. They remained in their slums surrounded by violence, fear and death.

The people I was supposed to meet today, had nothing to gain either from meeting me. They are already doing well and do not need a Swiss journalist to talk about them. Suddenly you realize that some news have a price tag. It is a trade-off in the hi-tech world. If they see a benefit, they will give you the quote. These pople could learn a lot from listening to the voices who have nothing to gain. These voices allow the journalist to remain what he should be: a bridge, a way to raise awareness. And tonight, sitting in my hotel in LA, I think about these voices who brought me so much in the last nine years.

Anyway, as I switched on my computer, I just read some sad news. Larry David, the genious creator of Curb your enthousiasm, is splitting from his wife after 14 years of marriage. I had to be in LA to write about some entertainment news, hadn’t I?

Je suis à Los Angeles en train d’essayer de réaliser quelques reportages et passe une journée très frustrante. Une interview importante que je préparais depuis des jours, a brusquement été annulée hier soir. Malgré mes efforts pour tenter de trouver une solution avec l’assistante de la personne que je devais voir, je n’ai pas réussi à parvenir à mes fins. Ces choses-là arrivent dans la vie d’un journaliste. Mais pourquoi ai-je envie de l’écrire aujourd’hui? Pour souligner le prix de nombreuses informations. Pendant ma carrière, j’ai fait des reportages dans des pays en pleine crise (Burundi, Rwanda, Proche-Orient, Haiti, Venezuela) et j’ai rencontré des gens dans des situations terribles et dans le dénuement le plus total. Ces gens ont partagé leurs témoignages avec moi. Ils savaient qu’ils n’avaient rien à gagner en me parlant. Si ce n’est peut-être aider leur pays dans un lointain et incertain futur. Mais leurs vies n’ont pas changé après m’avoir rencontré. Je suis reparti et eux sont restés dans leurs bidonvilles, otages de la peur et de la violence.

Les gens que je devais rencontrer aujourd’hui n’avaient non plus rien à gagner en me parlant. Ils font une carrière remplie de succès et n’ont nullement besoin qu’un journaliste suisse parle d’eux. Ces gens-là vous rappellent soudain que des infos ont un prix. Si vous les aidez à vendre quelque chose, vous obtiendrez la citation que vous convoitez. Ces gens-là devraient à mon avis écouter les voix anonymes de ceux qui n’ont rien à gagner quand ils partagent un témoignage. Celles-ci permettent au journaliste de rester ce qu’il devrait toujours être: un pont qui les relie aux destinataires de l’information afin de les sensibiliser au monde qui les entoure. Ce soir, dans mon hôtel de Los Angeles, je pense à ces voix anonymes qui m’ont apporté tant de choses ces neuf dernières années.

Changeons de sujet. En allumant mon ordinateur aujourd’hui, je suis tombé sur une petite info : Larry David, le génial inventeur de la série Curb your Enthousiasm, se sépare de sa femme après 14 ans de mariage! Il falllait que je vienne à LA pour parler un peu de people, non?

Advertisements

Leave a comment

Filed under Haiti, journalism, Sonson, US news, Venezuela, world news

Thinking about Sonson – En pensant à Sonson

Where is Sonson? What is he doing? I read yesterday in the Washington Post that at least 100 people were abducted in Haiti in December 2006.

I thought about Sonson, a teenager I met in February 2006, while covering the presidential elections in Haiti. Sonson, 16, had been badly injured in a gun fight between gangs and UN peacekeepers and he was waiting in his wheelchair for somebody to come and get him out of the hospital. His parents were dead, his aunt had given up on him. He was afraid of the violent streets of Port-au-Prince. At that time, people were hoping that the election of René Préval as president would help improve the situation. The abductions tell another story.

Sonson had made me think about my job as a reporter. The story I wrote for 24heures and la Tribune de Genève (published on February 6 2006) was powerful but what did it change for him? This thought has haunted me for a long time. Did it serve a purpose? Or was Sonson just a kid left behind in a country that is slowly destroying itself? He helped me raise awareness about the plight of Haiti. I want to think that our encounter changed something for him too. But today I wonder what happened with Sonson.

The picture was taken last year by Tim McKulka, who worked with me for three years. Tim is now a photographer for the UN in Sudan.

Où est Sonson? Que fait-il? Hier, j’ai lu un dans le Washington Post qu’au moins 100 personnes ont été enlevées en décembre 2006 en Haïti.

Je me suis soudainement rappelé de Sonson. J’avais rencontré Sonson alors que je couvrais les élections présidentielles en Haïti. Sonson, 16 ans, avait été gravement blessé lors d’un affrontement entre membres de gang et casques bleus de l’ONU. Victime collatérale de la violence qui ravageait son pays, Sonson attendait dans sa chaise roulante que quelqu’un viennent le chercher. Mais ses parents étaient morts et sa tante l’avait abandonné. Il avait peur de cette rue haïtienne rongée par l’horreur. Il y a un an, tout le monde en Haïti espérait que l’élection de René Préval à la présidence améliorerait la situation. Les kidnappings dont parlent le Washington Post racontent une autre histoire.

Sonson m’a fait réfléchir à mon travail de reporter. Le reportage que j’ai écrit à l’époque pour 24heures et la Tribune de Genève (publié le 6.02.2006) était poignant. Mais a-t-il changé quoi que ce soit pour Sonson? Cette pensée m’a habité pendant longtemps. A-t-il servi à quelque chose? Ou Sonson est-il resté ce gamin oublié d’un pays qui se détruit lentement? Il m’a aidé à mettre en lumière les maux qui gangrènent son pays. Je veux penser que notre rencontre a aussi changé quelque chose pour lui. Mais je me demande ce qu’il est advenu de Sonson.

La photo a été prise par Tim McKulka, mon fidèle compère pendant trois ans. Tim est aujourd’hui photographe pour l’ONU au Soudan.

Story on Sonson - Papier sur Sonson

Leave a comment

Filed under crisis, Haiti, journalism, Sonson, UN